Comment améliorer sa communication et son charisme en tant que coach-formateur ?

Publié le
12/23/2021
éCRIT PAR
Charlotte Michelin
CatégorIE
Personal branding
Thématiques

Charlotte Michelin

Coach de carrière

Voici nos astuces pour améliorer votre charisme et votre communication en tant que coach.Comment améliorer sa communication et son charisme en tant que coach-formateur ?

Dans une carrière professionnelle, le charisme peut améliorer notre crédibilité. Plus nous sommes crédibles, plus notre réputation l’est auprès de nos clients et de nos prospects. Aujourd'hui, comme depuis toujours, nous devons maîtriser notre réputation afin de se faire une place sur le marché du travail.Notre communication peut aider à améliorer cette aura charismatique.

Nous pouvons distinguer la communication verbale, avec l'utilisation d'un langage oral, pour transmettre des informations et la communication non verbale, qui n'a pas recours à la parole. En effet, tout se passe avec le langage du corps : gestes, postures, expressions, tenue vestimentaires, etc...

Alors, comment améliorer sa communication et son charisme en tant que coach-formateur?

Dans une première partie, nous vous donnerons des conseils afin d'améliorer votre communication non verbale, puis dans une seconde, nous vous en proposerons d’autres pour la communication verbale.

La communication non verbale

La première impression est toujours la bonne

Comme on le dit souvent : “la première impression est toujours la bonne”. Lorsque l'on arrive vers quelqu'un, ce sont nos gestes et notre attitude qui comptent. La communication non verbale est donc la plus importante.

Effectivement selon la règle des 3V par Albert Mehrabian, elle représente 93% de la communication de manière générale : 7% de verbal, 38% de vocal et 55% de visuel. Nous pouvons également utiliser la règle des 4*20, qui représente les 4 fondamentaux à suivre pour réussir sa première impression :

  • Les 20 premières secondes
  • Les 20 premiers gestes
  • Les 20 premiers mots
  • Les 20 premiers centimètres.

Contrôlez vos gestes

Lorsque vous arrivez à un rendez-vous, la première chose que votre interlocuteur voit est votre posture et à quelle distance vous vous tenez par rapport à lui.

Vous devez donc l’analyser, afin de savoir comment vous comporter et comment être perçu. Voulez-vous être décontracté ? Assuré ? Rassurant ? Ou bien en position de force ? Cela mettra d’entrée de jeu les points sur les I.

De manière générale, adoptez une posture droite, les pieds bien ancrés sur le sol afin de gérer votre stress et les mains posées sur la table. Cela permettra à votre interlocuteur de voir la place que vous prenez au sein de la pièce et de constater votre charisme. C'est la même idée pour la proxémie sociale (= distance corporelle entre vous et votre interlocuteur). Effectivement certaines personnes sont moins tactiles que d'autres et vous devez donc déceler cela chez votre interlocuteur. Nous vous conseillons pour un premier rendez-vous de toujours avoir du recul et de voir comment la personne se comporte avec vous. Cela vous permettra de le mettre en confiance et de vous synchroniser synchroniser sur son méta-language.

Ensuite, la personne en face de vous voit comment vous utilisez votre corps pour transmettre un message. Vous devez donc contrôler votre gestuelle. Adoptez une gestuelle ouverte en parlant avec vos mains sans en faire trop. En effet, cela facilite sa compréhension, son attention et également votre charisme ! Cependant, si les gestes sont trop flous et trop répétés, vous risquez de le perdre. De ce fait, montrez vos mains, les pommes tournées vers votre interlocuteur. Voici des gestes à éviter afin de cacher votre nervosité :

  • Les bras et les jambes croisés
  • La tête baissée
  • Les mains cachées
  • Regarder sa montre
  • Détourner le regard

Vous devez également perfectionner votre poignée de main. Malgré le COVID-19, elle est le geste de salutation à la française. Par conséquent, lors d’un rendez-vous, c'est ce que la majorité de personnes fait. Si votre poignée de main est trop forte, vous semblez froid, énervé et rude. Votre interlocuteur sera donc mal à l'aise. A contrario, si elle est trop faible, vous serez perçu comme mou, fatigué et surtout faible. Le meilleur conseil que nous pouvons vous donner est de vous mettre sur la même intensité que la personne en face de vous.

Crédit photo : Fauxels

Happer votre interlocuteur

Voyons maintenant comment amener votre interlocuteur dans votre monde. Tout d'abord, insistez sur le contact visuel. Fixez-le dans les yeux, afin que lui-même soit concentré sur vous. Cela montrera votre confiance en vous et donc améliorera votre charisme. De plus, pour certaines personnes, cela peut ressembler à de la malhonnêteté. Donc soyez francs et transparent en le regardant.

Un point encore plus important enfin d'attirer votre client, c'est d'être positif. Cela peut paraître normal pour certains, mais il faut réussir à tenir le sourire face à une personne que l'on ne connaît pas forcément. Il faut avoir une approche positive face à elle, en la mettant dans un climat de confiance. Cela peut passer bien entendu par notre façon de parler, mais également avec notre attitude : montrer par des gestes qu'on écoute la personne avec un hochement de tête par exemple, des sons et des affirmations. Il paraît qu'en souriant, nos interlocuteurs se souviennent plus des messages transmis. Par conséquent votre sourire votre meilleur atout.

Pour terminer, notre dernier conseil est de s'adapter à votre interlocuteur. Effectivement vous pouvez avoir des clients étrangers, qui n'ont donc pas la même façon de communiquer que vous. Bien entendu, ils n'ont pas la même langue, mais ils agissent aussi d’une manière différente. A titre d'exemple, au Moyen-Orient, lorsque nous sommes en position assise, il ne faut pas que notre semelle de chaussure soit visible pour notre interlocuteur. De plus, dans les pays asiatiques, la poignée de main n'existe pas. Il faut saluer en s’inclinant, car ils ne sont pas tactiles. Vous devez donc adapter votre communication non verbale sur :

  • Votre gestuelle
  • Votre posture
  • Le ton de votre voix
  • Votre attitude

Nous vous conseillons de vous renseigner sur les mœurs du pays de votre client avant de le rencontrer.

Vous l’aurez compris, votre communication non verbale est importante pour que votre client se retrouve dans un climat de confiance.

Crédit photo : Andrea Piacquadio

La communication verbale

Faites attention à ce que vous dîtes

Votre communication verbale peut tout de même soutenir votre charisme. Bien entendu, il faut savoir ce que l'on dit et connaître son sujet pour ne pas se décrédibiliser. Sachez que, dans un discours, votre interlocuteur retient seulement 20% de ce que vous dites. C'est ce que démontre la pyramide de la mémorisation. C'est pour cela que lors d'un coaching ou d'une formation, vous devez transformer votre client passif en actif. Il retiendra 90% de ce qu'il fera. Par conséquent, s’il est passif, adoptez un langage concis, sans partir dans le hors sujet. Cela entraverait encore plus la mémorisation et la transmission du message. De plus, adoptez un discours authentique, afin de mettre votre client dans un climat de confiance. Cela améliorera également votre charisme, car vous aurez l'air confiant.

Nous allons vous donner trois techniques à mettre en place, pour que votre message soit mieux mémorisé. Commençons par la règle de répétition. En effet, c'est le meilleur moyen pour faire entrer un message dans l'esprit de votre client. Seulement, répéter le même mot 10 fois ne suffit pas. Les trois principes de cette règle sont :

  • Faire du bruit afin de montrer sa présence (avec son intonation)
  • Répéter encore et encore
  • Être original lors de la transmission du message

Ajoutez à votre répétition des formulations positives. En effet, elles vont fixer l'attention de votre interlocuteur sur tous les aspect positifs de votre message. A titre d'exemple, sur la thématique de l'affirmation de soi lors d'un coaching, une formulation positive permet de mieux fixer l'objectif : être confiant, être courageux. Par conséquent, votre client sera motivé dans le but de rechercher la solution pour arriver atteindre son objectif. De plus, cela jouera également des tours au cerveau. Si votre discours comporte des formulations positives à propos de ce qu'il faut retenir, cela entrera plus facilement dans l'esprit de votre client. C'est comme si cela avait déjà été acquis : je fais attention à moi, je sais garder mon sang-froid, je suis bien dans mon corps, etc…

Afin de récapituler sur ce que l'on doit dire pour que notre communication soit efficace, voyons la méthode des 7C :

  • Clarté pour avoir du sens
  • Concision sans détours
  • Concret avec des exemples d’actualités
  • Correction pour adapter son vocabulaire à son client
  • Cohérence pour convaincre
  • Complet avec les informations utiles
  • Courtoisie en faisant preuve d’empathie

Cette méthode vous permet de retenir les points clés d'une communication et de la structurer.

Faites attention à comment vous le dîtes

Après avoir vu le fond du message, voyons la forme, car elle est d'autant plus importante. Tout d'abord, gérez votre voix. Il faut que votre ton soit convaincant afin de montrer votre confiance. De ce fait, votre client aura davantage confiance en vous et vous écoutera. Egalement dans votre façon de vous exprimer, adoptez une attitude positive avec un ton amical et chaleureux accompagné d'un sourire. Variez votre ton afin de mettre en valeur les points importants pour intéresser votre client. Cela focalisera son attention. Vous pouvez également utiliser la modélisation verbale, en copiant le ton de votre interlocuteur. Il se sentira écouté et compris, sans être brusqué.

Afin que votre client vous comprenne et vous suive dans vos idées, il est aussi important d'intégrer des silences dans votre discours. D’un côté, cela lui laissera le temps d'intégrer tout ce que vous avez dit. De l'autre, vous lui laissez la parole afin qu’il puisse poser ses questions. Pour vous,  vous verrez si votre locuteur vous écoute. Votre articulation est également importante pour la compréhension. Ne parlez pas trop vite et prenez votre temps pour bien articuler les mots. Si cela n'est pas votre tasse de thé, nous vous conseillons de lire des livres à haute voix, comme si vous essayez de les expliquer à une personne. Cela permettra de vous exercer sur votre allocution.

Pour terminer sur cette communication verbale, il est primordial de comprendre votre client et d'adopter une écoute active. Effectivement, vous comprendrez plus ses besoins et il sera donc plus facile de créer et de renforcer votre relation. Si votre client se sent écouté, il sera plus intéressé pour vous répondre. De plus, comme dit précédemment, vous pourrez vous caler sur sa façon de parler. Voici quelques conseils pour améliorer votre écoute active :

  • Eliminez tout stéréotype
  • Réduisez les bruits parasites, provenant des personnes ou des objets
  • Posez des questions afin de bien comprendre
  • Attendez la fin du discours de votre interlocuteur pour répondre

Vous l’aurez compris, la communication verbale doit être également présente pour que votre client vous comprenne.

Crédit photo : Matheus Bertelli

Conclusion

Pour conclure, nos meilleurs conseils sont de vous préparer et de vous entraîner encore et encore. Retenez que pour être charismatique, votre communication est un facteur clé. Vous devez donc vous exercer sur votre :

  • Communication non verbale
  • Communication verbale

Si vous souhaitez avoir plus d'aide, vous pouvez également vous diriger vers des formations et des coachings spécialisés.

Rejoignez la communauté de coachs-formateurs certifiés sur master-coach.fr pour améliorer votre communication !

Pour aller plus loin nous vous conseillons de lire le manuel du langage corporel.

Thanks for joining our newsletter
Oops! Something went wrong while submitting the form.
Articles qui pourraient vous plaire..
Voir tous les articles